Football

Angleterre – France : Les Trois Lions perdent-ils toujours contre les grandes nations en Coupe du monde ?

Angleterre - France : Les Trois Lions perdent-ils toujours contre les grandes nations en Coupe du monde ?
131views

Angleterre – France est un match qui devrait faire peur à tous les Anglais qui le regardent. Si ce n’est pas le cas, vous ne connaissez pas votre histoire.

L’un des principaux reproches adressés à l’actuel sélectionneur de l’Angleterre, Gareth Southgate, est qu’il peut battre les “petites nations” mais qu’il est toujours en difficulté face aux grands. L’Angleterre a perdu deux fois contre la Belgique en 2018 avant de perdre la finale de l’Euro 2020 contre l’Italie aux tirs au but. Mais en Coupe du monde, l’Angleterre a-t-elle déjà vraiment battu les grandes nations ?

Les pertes de 2018 contre la Belgique, alors classée troisième, sont légèrement hors contexte. L’Angleterre a joué avec une deuxième équipe composée de Phil Jones, Ruben Loftus-Cheek et Fabian Delph, déjà qualifiée dans son groupe, puis a perdu le match de barrage inutile pour la troisième place lorsque les deux mêmes équipes ont été réunies.

LIRE LA SUITE :

  • Pourquoi je veux que Lionel Messi gagne la Coupe du monde
  • Comment arrêter Kylian Mbappé
  • Cotes Angleterre – France pour la Coupe du Monde avec Betfred*.

Mais qu’en est-il de toutes les années précédentes ? Eh bien, depuis 1966, les Trois Lions n’ont battu qu’une seule fois une équipe mieux classée qu’eux au classement mondial de la FIFA en Coupe du Monde.

L’édition 2014 a été une véritable honte pour l’Angleterre, qui a terminé dernière de son groupe. À l’issue de ce tournoi, elle a chuté du 11e au 20e rang mondial en s’inclinant contre l’Italie (9e) et l’Uruguay (6e) avant de rentrer chez elle. En 2010, après une superbe campagne de qualification, l’équipe de Fabio Capello a grimpé au huitième rang, mais elle n’a pu battre que la Slovénie avant d’être humiliée par l’Allemagne (sixième).

La Coupe du monde 2006 a été marquée par une douloureuse élimination aux tirs au but en huitièmes de finale face au Portugal, qui était classé trois places plus haut, tandis que les Trois Lions n’ont battu que le Paraguay et Trinité-et-Tobago en phase de groupe, avant de battre l’Équateur 1-0 en huitièmes de finale.

En 2002, cependant, l’équipe de Sven-Goran Eriksson a renversé la tendance en phase de groupe. David Beckham a marqué ce fameux penalty pour prendre sa revanche sur l’Argentine lors d’une victoire 1-0, et c’est la seule fois que l’Angleterre a battu une équipe classée au-dessus d’elle lors d’une Coupe du monde depuis 1966. L’Argentine était classée troisième au monde à l’époque, tandis que les Trois Lions étaient 12e. Ils ont fini par échouer contre le Brésil en quarts de finale.

Beckham marque contre l'Argentine en 2002

Beckham marque contre l’Argentine en 2002

En 1998, ils ont battu l’Argentine aux tirs au but, mais ils étaient en fait mieux classés qu’elle à l’époque, ayant atteint les demi-finales de l’Euro 96 deux ans plus tôt. Ainsi, avec cette série qui remonte à plusieurs générations, les attentes de l’Angleterre semblent artificiellement gonflées.

Mais Gareth Southgate et ce groupe de joueurs ont commencé à changer la donne. Avant 2018, ils n’avaient pas gagné un match à élimination directe dans un tournoi majeur depuis 2006. Puis ils ont atteint les demi-finales.

Sur le papier, ils n’avaient pas battu une grande nation dans un tournoi depuis ce match contre l’Argentine en 2002. Puis, en ce jour spécial à Wembley, en huitième de finale de l’Euro 2020, l’Angleterre a battu l’Allemagne. C’était absolument monumental, mais les Three Lions étaient classés quatrième avant ce tournoi, et les Allemands 12e.

L’Angleterre n’a tout simplement pas l’habitude de battre les grandes équipes, surtout celles qui sont classées au-dessus d’elle, lors des grands tournois. Cela nous amène à ce week-end. L’équipe de Southgate est actuellement classée cinquième au monde après avoir atteint la finale de l’Euro 2020, tandis que la France, championne du monde en titre, est quatrième.

Sur le papier, c’est un match à suspense. Heureusement pour l’Angleterre, il s’agit d’une équipe jeune qui n’a pas joué avec le poids de l’histoire sur ses épaules. Jude Bellingham, Bukayo Saka, Phil Foden et consorts sont plus que capables de rivaliser avec les champions du monde, mais si l’Angleterre veut atteindre le dernier carré, elle devra faire quelque chose qu’elle n’a pas fait depuis 1966… Battre une équipe classée au-dessus d’eux dans la phase à élimination directe d’une Coupe du monde.

*18+ Attention aux paris