Football

Blunt sans Haaland ? Manchester City fait chou blanc à Copenhague après un carton rouge

Blunt sans Haaland ? Manchester City fait chou blanc à Copenhague après un carton rouge
125views

L’équipe de Manchester City, réduite à dix, a obtenu un match nul 0-0 à Copenhague en Champions League. Sergio Gomez a été expulsé et Riyad Mahrez a manqué un penalty en première période. Mais après un début de saison fulgurant, c’était une piètre performance de la part d’une équipe qui cherche à se débrouiller sans Erling Haaland. Le Norvégien, avec 20 buts à son actif en 13 apparitions jusqu’à présent, a été la lumière de City. Mais il a été laissé sur le banc au Danemark, et les Citizens ont eu du mal à créer sans lui.

Pendant si longtemps, ils étaient une équipe qui n’avait pas d’attaquant. Ils n’en avaient pas besoin. Le style de Guardiola convenait au faux neuf et il leur a permis de remporter titre de Premier League après titre de Premier League. Mais maintenant, ce style a légèrement changé. Il doit changer quand Haaland est impliqué. Ses courses directes, sa vitesse et sa capacité de finition ont transformé la ligne d’attaque de City, et sans lui dans l’équipe, ils sont clairement plus faibles.

Kevin De Bruyne n’avait personne à repérer dans la surface et même si Julian Alvarez semble être un grand espoir, il n’est pas le même type d’attaquant que Haaland. Avec Mahrez, qui a été sacrifié après une demi-heure à cause du carton rouge, et Jack Grealish, le trio n’a pas pu avoir d’impact sur le match.

LIRE LA SUITE :

  • 100 sélections : Comment Lucy Bronze est devenue une valeur sûre pour les Lionnes.

  • Avec Gianluca Scamacca, West Ham United a enfin trouvé son attaquant manquant.

  • La carrière de Cristiano Ronaldo racontée à travers sept buts magnifiques.

Avec dix hommes à l’extérieur, il est peut-être trop cinglant de critiquer City pour son manque d’incision offensive. Ce 0-0 n’est certainement pas un désastre puisque City compte 10 points après quatre journées et devrait se qualifier, mais il montre qu’ils se sont éloignés des schémas et des rythmes traditionnels qui leur ont servi ces dernières années.

Cela dit, avec onze hommes, ils ont fait un bon début de match, et ils n’ont été privés d’une ouverture du score qu’à cause de cette fichue technologie vidéo. Rodri décochait une merveilleuse frappe de l’extérieur du pied droit dans la lucarne, et cela devait être son premier but en Ligue des champions – jusqu’à ce que la VAR intervienne. Le ballon a frôlé la main de Mahrez dans la phase de construction et l’arbitre l’a exclu après avoir consulté le moniteur.

Le système VAR s’est une nouvelle fois interposé sur un but magnifique. Puis il s’en mêlait à nouveau, cette fois en faveur de City. La tête de Manuel Akanji atterrissait sur le bras tendu de Nicolai Boilesen, et l’arbitre consultait une nouvelle fois le moniteur. Cette fois, il désignait le point de penalty, mais Mahrez gâchait l’occasion en voyant sa tentative repoussée par Kamil Grabara à douze mètres.

Cela met en évidence un autre problème que Haaland semble pouvoir résoudre pour City. Ils ont manqué 24 penalties dans toutes les compétitions sous la direction de Pep Guardiola, soit neuf de plus que n’importe quelle autre équipe de Premier League depuis que l’Espagnol a pris les commandes. C’était leur meilleure occasion de la soirée, mais si vous pensiez que le drame de la VAR était terminé, vous aviez tort.

A la demi-heure de jeu, Sergio Gomez a repoussé Hakon Haraldsson et l’arbitre n’a rien donné. Cependant, les reprises ont montré qu’il avait fait une erreur et après une troisième visite à l’écran, il a montré au latéral gauche un carton rouge direct.

City se repliait légèrement dans sa coquille et sans la présence physique de Haaland en attaque, ils avaient du mal à s’imposer dans le match. Au contraire, c’est l’équipe locale qui commençait à impressionner, surtout en deuxième période.

Mais les deux équipes ne parvenaient pas à se créer de véritables occasions et le match se terminait sur un score nul de 0-0. C’est la première fois que City n’a pas marqué dans un match depuis le 13 avril, lorsqu’ils avaient fait match nul 0-0 contre l’Atletico Madrid après avoir remporté le quart de finale aller de la Champions League 1-0.

Avec Liverpool à venir ce week-end, on comprend pourquoi Haaland a été laissé au repos pendant 90 minutes. C’était une décision raisonnable. Mais s’il se blesse, City devra retrouver rapidement son rythme et se souvenir de ce qu’il était avant qu’il ne fasse irruption sur la scène de l’Etihad.