Athlétisme

Championnats du monde d’athlétisme 2022 : cinq événements majeurs à surveiller

Championnats du monde d'athlétisme 2022 : cinq événements majeurs à surveiller
82views

Les Championnats du monde d’athlétisme débutent demain et, avec la couverture en direct par la BBC de l’un des événements les plus prestigieux du calendrier, il y a une foule d’histoires à suivre sur la piste. Nous avons réduit le nombre de sujets à cinq que vous devriez garder à l’œil au cours des dix prochains jours.

Les USA prêts à faire la fête

Nous avons peut-être été obligés d’attendre une année supplémentaire, mais pour la première fois en 39 ans d’histoire, la compétition sera organisée aux États-Unis. Nous avons eu 17 hôtes différents jusqu’à présent, mais enfin, le pays qui aime l’athlétisme plus que tout autre aura la chance d’accueillir la compétition à Eugene, dans l’Oregon.

Avec un peu de chance, le stade d’une capacité de 30 000 places sera plein à craquer pour permettre aux États-Unis d’embrasser un sport qui leur réussit si bien. Il convient de garder un œil sur l’affluence, l’atmosphère et l’ambiance générale autour des championnats. Nous espérons que ce sera un succès retentissant.

LIRE LA SUITE :

  • Mo Farah met un terme à sa carrière sur piste en tant que meilleur athlète britannique.
  • Ferdinand Omanyala peut-il battre le record de Bolt ?
  • Cotes des Championnats du Monde d’Athlétisme

La course contre la montre de Ferdinand Omanyala

L’homme le plus rapide d’Afrique est confronté à une course contre la montre pour arriver à la ligne de départ des Championnats du Monde, en raison d’un problème de visa d’entrée aux Etats-Unis. Il quittera le Kenya à 18 heures aujourd’hui, et devrait atterrir aux Etats-Unis trois heures seulement avant le début de sa course le premier jour.

Si le vol atterrit à l’heure, il devra passer la douane américaine, se rendre à l’arène, obtenir son accréditation correcte pour concourir, puis effectuer un échauffement complet pour s’assurer qu’il est prêt à courir. C’est une histoire dramatique avant même que la course ne commence, mais Omanyala ne se laisse pas abattre.

“Si j’arrive jusqu’à la ligne de départ, il y aura un feu d’artifice. Je m’épanouis dans les revers.”

Ferdinand Omanyala pourrait faire une grande impression s'il se présente sur la ligne de départ.

Ferdinand Omanyala pourrait faire une grande impression s’il prend le départ.

Les Jamaïcaines visent le 1-2-3

Il n’y aurait pas de championnats du monde sans Shelly-Ann Fraser-Pryce. La “fusée de poche” de 35 ans a défié le temps avec sa longévité et vise sa dixième médaille d’or à cet événement.

Pour replacer ses exploits dans leur contexte, lorsque Usain Bolt a remporté l’or et battu le record du monde du 100 m masculin en 2009, Fraser-Pryce a remporté l’or du 100 m féminin. Bolt a pris sa retraite en 2017 – cinq ans plus tard, sa compatriote est toujours aussi forte et en redemande.

Elle est rejointe par ses compatriotes jamaïcaines Elaine Thompson-Herah et Shericka Jackson, qui forment un trio qui pourrait rafler les médailles à Eugene. Elles ont réussi un doublé aux Jeux Olympiques de Tokyo sur le 100m et pourraient faire de même ici, mais le vainqueur est loin d’être certain.

Cela vaut la peine de regarder, juste pour voir Fraser-Pryce courir à nouveau.

De brillants espoirs britanniques

Les Britanniques se dirigent vers les Etats-Unis. Dina Asher-Smith et Katarina Johnson-Thompson espèrent toutes deux défendre leur titre et mettre fin à leurs problèmes de blessure. KJT a un nouvel entraîneur et de nouvelles perspectives, son niveau de performance sera donc à surveiller, tandis qu’Asher-Smith est la sprinteuse la plus excitante de Grande-Bretagne.

Mais il y a aussi un niveau d’intrigue bouillonnant autour de Max Burgin, 20 ans. Il n’avait que dix ans lorsque David Rudisha a battu le record du monde du 800m à Londres en 2012, un temps que personne n’a approché à moins d’une seconde depuis, mais cela a suffi à l’inspirer.

Il y a plus d’un an, des blessures ont mis fin à ses espoirs pour Tokyo, mais aujourd’hui il est de retour et espère faire une grande impression aux Championnats du monde. N’excluez pas qu’il puisse faire quelque chose de spécial.

DinaAsherSmithjpg

Karsten Warholm de retour

Le détenteur du record du monde du 400m haies et l’un des grands noms de l’athlétisme n’a pas réussi à terminer une course cette saison. Après s’être déchiré les ischio-jambiers lors d’une épreuve de la Diamond League au Maroc, il a tenté de se remettre en forme, avec ces championnats comme objectif principal.

Au dire de tous, il semble avoir réussi, et les séries de samedi seront la première occasion de voir le Norvégien en action. Il y a douze mois, il a sans doute réalisé la meilleure performance des Jeux olympiques de Tokyo en battant son propre record du monde de près d’une seconde dans la finale du 400 m haies. Il ne s’approchera peut-être pas de ce temps de 45.94 ici, mais ce sera un plaisir de le voir de nouveau en piste.

Cotes du Championnat du monde d’athlétisme de Betfred* (en anglais)

*18+ BeGambleAware