Courses de chevaux

Conseils et choix du Royal Ascot Day Five: Free Wind A Hope For The Hardwicke Stakes

Conseils et choix du Royal Ascot Day Five: Free Wind A Hope For The Hardwicke Stakes
342views

Le cinquième et dernier jour d’une semaine fantastique à Royal Ascot. Le soleil a brillé, Leurs Majestés ont eu leur premier vainqueur royal, Frankie a de nouveau remporté le gros lot pour le match final, et nous avons eu une coupe de gagnants en cours de route.

Ce n’est pas encore tout à fait terminé, que nous réserve samedi, à part la finale de Frankie Dettori sur cette plus belle des spéciales ?

14h30 ROYAL ASCOT – LA GUARDIA

Aidan O’Brien a remporté quatre des huit dernières courses du Chesham, tous en tant que favori, et il selle une paire de juvéniles qui ont déjà couru lors du renouvellement de cette année. Ryan Moore monte sur le débutant gagnant Perles Et Rubis qui s’est levé sur la ligne pour gagner le voyage minimum il y a quinze jours. Wayne Lordan roulera Contenu, battu de justesse lors de ce voyage à Leopardstown. Elle est par le sprinteur superstar Mecca’s Angel mais tire son endurance du père Galileo et comme des revendications claires.

Je prends les deux pouliches de Ballydoyle avec une autre du sexe plus juste de Richard Hannon LA GUARDIA. Amo Racing a eu un vainqueur juvénile cette semaine (150/1 dans les Norfolk Stakes) et cette pouliche a construit des débuts accrocheurs derrière le concurrent d’Albany Jabaara en marquant facilement à Goodwood, devant Indispensable qui a marqué à Ripon mercredi soir.

Les trois premiers de l’année dernière ont obtenu 40/1, 80/1 et 33/1 dans le Chesham et Matnookh peut dépasser son gros prix car il ne peut que s’appuyer sur des débuts ignorants mais finalement prometteurs à Windsor.

3.05 ROYAL ASCOT – OLIVIA MARALDA

J’ai l’impression qu’il pourrait y avoir un pari national sur Covey dans les Jersey Stakes, semblant le plus susceptible de donner à Frankie Dettori un vainqueur victorieux de Royal Ascot.

La dernière de ses trois victoires a été très facile, donnant 2 livres et une bonne raclée à Royal Cape qui n’a pas été déshonoré dans la Britannia jeudi et il a un choix clair.

Charlie Appleby a remporté les deux derniers renouvellements et selles Nuit mystérieuse qui a été vu depuis qu’il a terminé septième alors qu’il était favori pour les Craven Stakes en avril. Cette pause et la forme indifférente de la cour sont des sources d’inquiétude pour lui.

Enfjaar est invaincu en deux manches à ce jour, plus récemment une victoire de Chelmsford Novice sous une pénalité il y a un mois.

Cela pourrait être un bon début de samedi pour Amo Racing et Kevin Stott car j’aime leur OLIVIA MARALDA pour livrer la marchandise. Elle est à deux sur deux sur sept stades sur un terrain bon à ferme, y compris à Epsom il y a trois semaines lorsqu’elle a dépassé Holguin en deuxième. Elle est 2b moins bien lotie mais est devenue favorite pour le Rockfel la saison dernière lorsque le terrain n’a pas été jugé assez rapide et qu’elle a des conditions optimales ici. avec l’allocation des pouliches, elle est juste là sur les notes et semble une proposition décente à un prix à deux chiffres.

OLIVIA MARALDA

OLIVIA MARALDA

15h40 ROYAL ASCOT – SACRÉ

Royal Ascot est devenu un événement véritablement international et rien ne pourrait le souligner davantage que le peloton des Queen Elizabeth II Jubilee Stakes de cette année avec des concurrents britanniques, australiens, américains, français et hongkongais dans la programmation.

Princesse Highfield revient après son quasi-accident mardi dans les King’s Stand Stakes et sera populaire alors que le troisième de l’année dernière Artorius revient d’Australie pour essayer de gagner deux places. Tous ses préparatifs se sont bien déroulés et James McDonald est convaincu qu’il est en meilleure forme cette année qu’il y a douze mois, donc l’avertissement doit être pris en compte.

Je suis sûr Wellington ira près, le raider de Hong Kong avec Ryan Moore réservé. Ils ont des super sprinters en Extrême-Orient et il est parmi eux depuis quelques saisons maintenant.

Je vais tenter ma chance le cinquième de l’année dernière SACRÉ pour William Haggas et Tom Marquand. Elle n’a été battue que d’une longueur l’année dernière et bien qu’elle soit cataloguée comme un cheval de sept stades, ce solide six devrait lui convenir parfaitement. Elle a fait le tour de Lingfield il y a six semaines lors de son retour saisonnier, s’éloignant de Sandrine et elle doit faire sentir sa présence ici.

Spécialiste du cours Rohan, qui a remporté les deux derniers Wokingham Stakes, entre dans les calculs tout en Courir vers la liberté était deuxième Kinross dans le Champions Sprint à un prix énorme en octobre et peut entrer à nouveau dans le cadre à un prix élevé pour le roi du Sprint Henry Candy.

4.20 ROYAL ASCOT – VENT LIBRE

Quelle composition nous avons pour les Hardwicke Stakes.

Owen Burrows a produit un miracle pour obtenir Hukum de retour au bord de la retraite en raison d’une blessure pour battre le héros du Derby de l’année dernière à Sandown lors d’un voyage en deçà de son meilleur. Si cet effort d’il y a quatre semaines n’a pas fait des ravages, il est le vainqueur le plus probable de son voyage optimal.

Le prendre est quatrième de la Melbourne Cup Légende Deauville qui a manqué de sa peau pour un 3 ans Down Under en novembre et qui regarde à nouveau la cible. Il a tous les outils pour bien courir ici et bien qu’il soit suffisamment en forme, il peut s’appuyer sur tout ce qu’il fait ici avec Flemington et une campagne d’automne en tête.

Pyledriver n’a pas été depuis qu’il a remporté le King George l’été dernier et est un autre qui pourrait en avoir besoin après des problèmes de blessure et onze mois de congé qui laisse la jument VENT LIBRE comme choix.

Elle a montré assez de vitesse pour battre Rogue Millennium, vainqueur du duc de Cambridge de mercredi, sur dix stades à York le mois dernier, une forme qui était en crabe à l’époque mais qui a l’air fantastique maintenant. Elle reste très bien et appréciera le retour en arrière dans le voyage et a été une gagnante très impressionnante des Lancashire Oaks l’année dernière malgré avoir été «agressée» à deux stades. Frankie est également à bord et le toit peut se détacher des gradins si elle livre l’un des derniers manèges italiens de Royal Ascot.

5.00 ASCOT ROYAL – ORAZIO

Le Wokingham est sans doute le handicap de sprint le plus délicat de la saison à résoudre et est un champ de mines pour les parieurs. C’était incroyable que Rohaan ait réussi à remporter des renouvellements consécutifs, mais avec lui visant plus haut cet après-midi, il y aura un nouveau nom au tableau d’honneur.

Incroyablement pour un handicap de 28 coureurs, le décrochage dix a produit trois des quatre derniers gagnants et il n’est pas impossible que cette statistique soit améliorée avec Levi mortel y amarré. Il a grimpé dans le classement l’année dernière en montrant une attitude dure et a montré qu’il maintenait un niveau de forme à 4 ans lorsqu’il a été refusé de justesse par Bielsa à York le mois dernier.

Apollon un avait Monsieur Wagyu et Sonde derrière à Epsom il y a trois semaines en volant large et rapide mais Sonde peut tourner cette forme autour de six stades plus rigides ici.

Les goûts de Frais, King’s Lynn et Summerghand sont des habitués de ce type de courses qui n’ont rien à cacher au handicapeur, mais ce n’est pas le cas de ORAZIO pour Charles Hills et William Buick.

ORAZIO a raté toute sa carrière de 3 ans après avoir subi une blessure dans le Gimcrack à 2 ans et a montré qu’il pouvait encore avoir du potentiel en tant que sprinteur de groupe en gagnant à Newmarket en avril, puis en battant l’opposition sur la piste et en voyageant ici il y a six semaines. Il a encouru une rose de 9 livres pour cette victoire, mais étant si légèrement couru, il pourrait y en avoir beaucoup plus dans le réservoir et il pourrait bien courir dans des courses de groupe d’ici la fin de la saison. Il est favori pour une bonne raison et semble être le seul cheval du terrain qui pourrait cacher quelques kilos au handicapeur contre des types largement exposés.

5.35 ASCOT ROYAL – ZIRYAB

Les courses de chevaux ont l’habitude de vomir des contes de fées et il y a une chance que les courses légères ZIRYAB devient l’un des chevaux les plus célèbres à l’entraînement. Il sera à jamais associé au dernier cheval que Frankie Dettori a monté à Royal Ascot et il y a de fortes chances qu’il soit le vainqueur de la finale italienne ici aussi. Il a couru deuxième au St James’s Palace sixième Mostabshir à York avant de faire tout pour gagner à Leicester récemment. L’étape de voyage ici qui semble convenir à coup sûr et je serai choqué s’il n’est pas évalué à plusieurs livres au nord des 88 qu’il s’enfuit ici. ZIRYAB était à l’origine une réserve pour cette course mais est arrivé quelques heures avant le point limite. C’est écrit dans les étoiles, n’est-ce pas ?

Il pourrait bien être un faux prix si la vague de soutien attendue vient pour la monture finale de Frankie, ce qui peut donner une certaine valeur sur le terrain.

Canut a réussi son premier essai lors de ce voyage à Navan il y a quinze jours, mais a eu une augmentation de 11 livres alors que Knockbrex a chassé le troisième Chesspiece de Queens Vase à York il y a cinq semaines et doit être considéré comme un demi-fond Charlie Johnston de 3 ans, le type de cheval avec lequel la cour excelle.

A un prix plus élevé, Voie de la liberté a fait irruption sur la scène avec une victoire impressionnante à Nottingham la saison dernière et le temps a montré qu’il n’y avait pas de honte à terminer deuxième derrière Waipiro à Newmarket en avril. Il doit laisser sa course Dante à York derrière lui, mais c’est très plausible et il vaut peut-être un petit jeu dans chaque sens pour rebondir.

6.10 ROYAL ASCOT – AUBE LEVANTE

La trente-cinquième et dernière course de Royal Ascot 2023 et la plus longue de tout le calendrier est le Queen Alexandra Stakes sur deux et trois quarts de mille.

Strate fera fureur dans son triplé pour Willie Mullins. Il avait été bien battu lors de ses deux courses de préparation au cours des deux dernières saisons, donc à cet égard, il était encourageant qu’il n’ait été battu que six longueurs à Leopardstown il y a cinq semaines sur un voyage d’un mile de moins.

Il est celui à battre et même si je pense que ce prix se rendra en Irlande, je pense que ce sera avec Joseph O’Brien, gracieuseté de AUBE LEVANTE. Il était un obstacle novice très éprouvé la saison dernière, terminant troisième d’une 1re année et bien qu’il se soit arrêté dans l’Albert Bartlett à Cheltenham, il a terminé devant Stratum dans cette course de Leopardstown et Ryan Moore a été réservé pour faire le tour et terminer sa semaine. sur un haut.

Vainqueur de Cesarewitch Courez pour l’Oscar et ancien vainqueur de la Chester Cup Falcon Huit give Ireland une main très forte avec Andrew Balding’s Machine à écrire et l’énigmatique Gochen à la tête de l’équipe à domicile qui peut au mieux jouer pour des rythmes.