Football

L’Angleterre n’imposera pas le port du brassard OneLove sous la pression de la Fifa.

L'Angleterre n'imposera pas le port du brassard OneLove sous la pression de la Fifa.
39views

L’Angleterre et plusieurs autres nations ont annoncé qu’elles ne feront pas porter à leurs capitaines le brassard de capitaine OneLove pendant la Coupe du Monde.

Il a été révélé dimanche que la Fifa allait sévir contre les équipes qui n’allaient pas utiliser leurs brassards spécifiquement délivrés pour le tournoi au Qatar. Il a été rapporté que l’instance dirigeante allait imposer des sanctions sportives telles que des exclusions avant le coup d’envoi à ceux qui porteraient le brassard de la marque OneLove.

LIRE PLUS :

  • Les 26 joueurs du championnat à la Coupe du monde

  • L’homme derrière la réalisation de Jude Bellingham

  • La Coupe du monde de la FIFA aujourd’hui : L’Angleterre commence sa quête de gloire

Une déclaration commune des associations de football d’Angleterre, du Pays de Galles, de Belgique, du Danemark, d’Allemagne, des Pays-Bas et de Suisse indique que la Fifa a été très claire : “La Fifa a été très claire : elle imposera des sanctions sportives si nos capitaines portent les brassards sur le terrain de jeu.

“En tant que fédérations nationales, nous ne pouvons pas mettre nos joueurs dans une situation où ils risquent des sanctions sportives, y compris des avertissements, et nous avons donc demandé aux capitaines de ne pas essayer de porter les brassards lors des matches de la Coupe du Monde de la FIFA.

“Nous étions prêts à payer les amendes qui s’appliqueraient normalement aux infractions à la réglementation sur les équipements et nous étions fermement décidés à porter le brassard. Cependant, nous ne pouvons pas mettre nos joueurs dans une situation où ils risquent de recevoir un carton jaune ou même d’être obligés de quitter le terrain de jeu.

“Nous sommes très frustrés par la décision de la FIFA qui, selon nous, est sans précédent. Nous avons écrit à la FIFA en septembre pour l’informer de notre souhait de porter le brassard OneLove afin de soutenir activement l’inclusion dans le football, mais nous n’avons reçu aucune réponse. Nos joueurs et entraîneurs sont déçus – ils sont de fervents partisans de l’inclusion et montreront leur soutien d’autres manières.”

Plus tôt dans la journée de lundi, le directeur général de la FA, Mark Bullingham, a déclaré que des discussions étaient en cours avec la Fifa au sujet de l’utilisation du brassard.

Bullingham est apparu dans le programme Today de la BBC Radio 4 lundi matin pour donner aux auditeurs une mise à jour de la situation suite aux rapports de sanctions potentielles.

Il a déclaré : “Nous avons été clairs sur le fait que nous voulons porter le brassard. C’est important pour nous, mais nous devons également mener à bien toutes les discussions en cours et voir où nous en sommes.

“Nous sommes très désireux de porter le brassard, nous voulons le faire, mais nous devons considérer les implications. Normalement, dans ce genre de situation, il y aurait une amende et nous avons dit que nous serions prêts à la payer, car nous pensons qu’il est important de montrer notre soutien à l’inclusion.

“Si la menace d’une sanction sportive est réelle, nous devons l’examiner, prendre du recul et déterminer s’il existe une autre façon de montrer nos valeurs.”

Bien que les associations respectives aient révélé qu’elles n’obligeront pas leurs capitaines à porter le brassard OneLove, il semble que ce soit aux individus de décider s’ils veulent ou non faire une déclaration.