Athlétisme

Le 400 m haies de Sydney McLaughlin – L’un des plus grands records du monde de tous les temps

Le 400 m haies de Sydney McLaughlin - L'un des plus grands records du monde de tous les temps
288views

Le 9.58 d’Usain Bolt. Le mile en quatre minutes de Roger Bannister. Le marathon de deux heures d’Eliud Kipchoge. Aujourd’hui, Sydney McLaughlin a écrit son propre nom dans l’histoire de l’athlétisme en battant son propre record du monde du 400 m haies de près de trois quarts de seconde.

Avec un temps de 50,68 secondes, elle a pulvérisé son propre record de 51,41 secondes établi en juin, mais c’est surtout la manière dont elle a remporté la victoire et, à seulement 22 ans, elle ne semble pas encore avoir terminé. Elle a participé à une course complètement différente du reste du peloton, gagnant de plus de 1,5 seconde, mais c’est la comparaison avec le 400m qui a suscité l’intérêt.

La performance de McLaughlin, qui a remporté la médaille d’or, était tellement scandaleuse que, si elle avait été placée dans la finale du 400 m, elle aurait terminé 7e sur 9, même si elle avait dû franchir 10 haies en cours de route. Étant donné que cette finale est la quatrième course majeure consécutive dans laquelle McLaughlin a battu son propre record du monde et que c’est la première fois qu’une coureuse passe sous la barre des 51 secondes dans cette épreuve, sa domination ne peut être comparée qu’à celle de Bolt, Michael Johnson et Shelly-Ann Fraser-Pryce.

LIRE LA SUITE :

  • Qui est le champion du sprint ?
  • Ferdinand Omanyala peut-il battre le record de Bolt ?
  • Les cotes des Championnats du monde d’athlétisme*

Il n’est pas étonnant qu’au vu de cette domination totale sur les haies, l’attention de l’Américaine et les fans aient pensé à la faire passer sur le plat, ou potentiellement à concourir dans les deux courses au cours de l’année prochaine. Ce serait une énorme charge de travail si elle devait se lancer dans les deux épreuves, mais elle a prouvé à plusieurs reprises qu’elle avait le rythme sur un tour de piste, qu’elle ait à franchir des haies ou non.

“Honnêtement, je voulais juste courir et foncer”, a déclaré McLaughlin à propos du record du monde et du prix de 100 000 dollars pour le battre. “Les 100 derniers mètres m’ont vraiment fait mal…. Ce temps est absolument incroyable et le sport devient de plus en plus rapide. Je ne fais que m’améliorer à partir de maintenant.”

C’est une déclaration inquiétante pour le reste du monde de l’athlétisme, étant donné la distance par laquelle elle a gagné la course, mais c’est le 400m qui apporte à nouveau de l’intrigue. La double médaillée d’or olympique Shaunae Miller-Uibo est la vedette de cette épreuve et a remporté une autre médaille d’or avec un temps de 49.11, mais ce temps n’est qu’à 1,5 seconde de celui de McLaughlin.

Pourrait-elle améliorer ce temps sur 400m plat ? Cela demanderait un peu d’entraînement, mais elle a la vitesse et le rythme bruts pour se battre pour des médailles sur cette course d’un tour. Ce croisement serait intéressant à suivre, mais nous ne voulons pas perdre la plus grande hurdleuse de tous les temps, car elle essaie de repousser les limites dans les deux disciplines.

Franchir la barre “impossible” des 50 secondes sur les haies devrait être le prochain objectif de cet incroyable talent. McLaughlin peut réaliser tout ce qu’elle désire, mais pousser ce record du monde jusqu’à sa limite, avant d’aller pulvériser le 400 m, la ferait entrer dans le cercle des plus grands de tous les temps. Et elle n’a encore que 22 ans.

*18+ Attention aux paris