Football

L’ère Wiegman continue de s’épanouir : les Lionnes frappent le Luxembourg pour dix buts.

L'ère Wiegman continue de s'épanouir : les Lionnes frappent le Luxembourg pour dix buts.
212views

L’ère Sarina Wiegman continue de s’épanouir puisque les Lionnes se sont imposées 10-0 au Luxembourg, marquant ainsi deux victoires sur deux dans le Groupe D de leurs qualifications pour la Coupe du Monde, avec 18 buts marqués et aucun encaissé.

Bien sûr, étant donné la qualité de l’opposition au Luxembourg et en Macédoine du Nord, on aurait dû s’attendre à ces victoires larges, mais la confiance que ces performances auront insufflée, surtout après une série de formes épouvantables vers la fin du mandat de Phil Neville, sera cruciale dans la course à l’Australie et à la Nouvelle-Zélande en 2023. 

Ellen White a ouvert le bal au Stade de Luxembourg en inscrivant son 42e but pour l’Angleterre, se rapprochant ainsi du record de l’histoire des Lionnes détenu par Kelly Smith (46). Lauren Hemp a fait des merveilles en se libérant sur le flanc gauche et en envoyant le ballon au centre, où White l’attendait pour marquer.

Le deuxième but de la soirée et le 43e pour White ont été inscrits cinq minutes plus tard. La star de Manchester City réagissait rapidement pour détourner un ballon à ras de terre de Fran Kirby dans la surface et tromper la gardienne luxembourgeoise, Lucie Schlime, impuissante. Nikita Parris, qui remplace sa coéquipière d’Arsenal Beth Mead dans le onze de départ, porte le score à 3-0 en reprenant un corner de Kirby sur la droite et en le marquant à bout portant. 

Un autre corner de Kirby était décisif pour le quatrième but des Lionnes. Cette fois-ci, Alex Greenwood, pour sa 50e apparition en Angleterre, a pu profiter d’un mauvais dégagement de l’équipe locale.

Bien que le Luxembourg ait adopté une défense à cinq dans l’espoir de ralentir l’attaque incessante des visiteuses, la deuxième mi-temps reprenait immédiatement là où la première s’était arrêtée. Le tir de Greenwood, bien frappé, subissait une grosse déviation et portait à cinq le nombre de buts inscrits dans la soirée et à un doublé pour la star de Man City. Peu après l’heure de jeu, la Luxembourgeoise Jessica Berscheid détournait le ballon dans ses propres filets – le troisième but contre son camp en faveur de l’Angleterre en deux matches. 

2GMABFMjpg

Mais la patience des Anglaises a fini par payer lorsque la défenseuse Millie Bright, qui marquait son premier but international pour sa 40e apparition, reprenait de la tête un centre de Mead. 

Elle n’a pas eu à attendre longtemps pour inscrire son deuxième but, puisque l’Angleterre en a marqué trois autres dans le temps additionnel. Bright a d’abord inscrit un doublé, puis Rachel Daly en a ajouté neuf quelques instants plus tard, avant que Bethany England ne mette la cerise sur le gâteau. Les tests de Sterner viendront, mais l’ère Wiegman a bel et bien commencé avec un bang.

Les Lionnes reprendront la compétition pour la Coupe du Monde le mois prochain, en accueillant l’Irlande du Nord le 21 octobre, avant un déplacement en Lettonie le 23.