Football

Les Play-Offs et la Premier League ont été marqués par des invasions de terrain, et après ?

Les Play-Offs et la Premier League ont été marqués par des invasions de terrain, et après ?
35views

C’était une nuit de fête à Burslem, lorsque Port Vale a battu Swindon Town aux tirs au but pour atteindre la finale des play-offs de League Two. Mais une fois de plus, l’atmosphère de fête qui régnait à la fin du match a débordé et les joueurs de Swindon, vaincus, ont été agressés physiquement et verbalement sur le terrain.

“Il y a eu des violences physiques et verbales”, a déclaré le manager de Swindon, Ben Garner, à BBC Radio Wiltshire : “Je suis très fier des joueurs pour la force qu’ils viennent de montrer. Il y a un garçon avec une coupure sur le nez, il y a eu toutes sortes d’abus.

“Je ne comprends pas, je ne sais pas d’où ça vient. Je l’ai vu dans d’autres matchs récemment. C’est dégoûtant. C’est dégoûtant.”

Avec Patrick Vieira agressé verbalement par des fans d’Everton sur le terrain en Premier League hier soir, Oli McBurnie attaquant un fan et Billy Sharp recevant un coup de tête la semaine dernière, il est clair que le football connaît une épidémie en ce qui concerne les envahissements de terrain.

Célébrer avec ses propres joueurs sur le terrain peut être une occasion tout à fait joyeuse, comme l’ont montré la plupart des fans d’Everton hier soir, mais il y a toujours une petite minorité qui gâche la fête pour tout le monde. Pourquoi, à l’heure de gloire de votre club, voudriez-vous provoquer l’opposition ?

Maintenant, le football est confronté à une décision délicate lorsqu’il s’agit de punir ces événements. Des individus sont déjà emprisonnés et des enquêtes sont en cours, mais on a l’impression qu’une interdiction générale, ou un match à huis clos, entraînerait rapidement un changement.

Les autorités du football ne veulent pas éteindre l’émotion du jeu, et les envahissements de terrain créent des scènes inoubliables, mais si les fans agressent les joueurs et les managers, quelque chose doit changer. Il n’y a pas si longtemps, on voyait des filets ou des barrières autour des tribunes, ce que personne ne veut retrouver, mais peut-être qu’une solution de type Wembley pourrait être mise en place.

Malgré toutes les promotions, les finales de FA Cup et les triomphes en Ligue des champions au stade national, on assiste rarement à une invasion complète du terrain par les fans – et c’est une bonne chose.

Les joueurs peuvent célébrer librement, grâce à une conception intelligente. Des barrières horizontales avec du fil de fer s’étendent devant la première rangée en direction du terrain, ce qui dissuade les supporters de s’y aventurer. Cette caractéristique n’a pas d’impact sur la vue des supporters, mais elle est efficace et cette mesure signifie que l’environnement est plus sûr pour les joueurs sur le terrain.

Cela dit, il est difficile, voire impossible, de reproduire ce type de barrière sur l’ensemble du territoire du 92, où l’espace est parfois compté. Une telle barrière à Goodison Park, par exemple, empiéterait sur le terrain et mettrait les joueurs en danger, au lieu de les protéger.

La sécurité des joueurs est absolument primordiale et la chose la plus importante, mais il n’y a pas de solution simple à ce problème. La pandémie n’a pas aidé, les gens ont finalement été autorisés à retourner dans une arène où ils se sentent suffisamment en confiance pour exprimer leurs émotions, ce qu’ils n’ont pas pu faire depuis deux ans – mais certains idiots semblent vouloir ruiner l’expérience pour tous.

Si des matchs à huis clos sont imposés comme punition, ou si des points commencent à être déduits, ces scénarios prendraient rapidement fin. Si la majorité des supporters d’un club est totalement opposée à tout envahisseur de terrain, ils seraient rapidement hués, chassés et ternis.

La joie incontrôlable est difficile à contenir, et lorsque Dominic Calvert-Lewin a marqué la nuit dernière, certains fans se sont répandus sur le terrain dans la joie. C’est très bien, mais les scènes à plein temps avec Vieira étaient affreuses, et cela devient une tache sur notre jeu national.

Dans le match de barrage de la League Two, Port Vale affrontera Mansfield Town à la maison du football et s’ils sont promus, cette fois leurs fans fêteront dans les tribunes, là où ils doivent être.