Ligue de rugby

Les Saints dominants ont la cible sur le dos dès le début de la Super League féminine

Les Saints dominants ont la cible sur le dos dès le début de la Super League féminine
30views

St Helens a une cible dans le dos alors qu’il s’apprête à remporter un nouveau titre lors du lancement de la nouvelle saison de Betfred Women’s Super League ce week-end.

C’est ce que pense la capitaine emblématique des Saints, Jodie Cunningham, la Femme d’acier en titre et ambassadrice de la Coupe du monde, qui admet que peu de gens voudront voir son équipe gagner.

Les vainqueurs du triplé jouent contre leur rival Wigan devant les caméras de Lesport24 dimanche après-midi, et Cunningham prévient que son équipe se nourrira de ceux qui veulent la voir échouer.

“Je jure que plus personne ne veut que nous gagnions quoi que ce soit parce que nous avons fait le triplé l’année dernière”, a déclaré Cunningham au Lesport24. “Tout le monde est toujours en train de soutenir les autres.”

Les Saints, dominateurs, ont balayé le tableau l’année dernière et ont posé un premier jalon de leurs intentions pour 2022 en remportant la finale très disputée de la Betfred Challenge Cup contre les Leeds Rhinos à Elland Road le week-end dernier.

Ce fut un match éprouvant dont les joueurs se sont à peine remis avant le grand départ en Super League dimanche.

“J’ai l’impression d’avoir été renversé par un bus”, déclare Cunningham. “Après que l’adrénaline et l’alcool se soient dissipés, tout ce que je pouvais ressentir était la douleur !”.

Après avoir laminé tous leurs adversaires jusqu’à la finale, les Saints ont été menés au score contre les Rhinos avant que l’essai de Cunningham n’inspire une victoire de retour. C’est le match le plus éprouvant que son équipe ait connu depuis longtemps et il est de bon augure pour une campagne de championnat extrêmement compétitive.

“Nous n’avons pas paniqué contre Leeds. Nous avons marqué tellement de points cette année et nous avons des marqueurs d’essais sur tout le terrain. J’ai toujours été confiant dans le fait que quelqu’un trouverait quelque chose. Nous ne sommes pas habitués à être menés au score ou à ressentir cette pression.”

Cunningham a montré l’exemple à la fois pour les Saints et pour le jeu féminin dans son ensemble, depuis ses débuts dans la rugby league enfantine à Warrington jusqu’à son travail actuel en tant que responsable du développement national des femmes et des filles de la RFL. Sur le terrain, la jeune femme de 31 ans reste aussi passionnée que jamais en cette année de Coupe du monde, et son équipe a défendu avec succès le premier de ses trois trophées le week-end dernier.

“Gagner le premier grand honneur de la saison fait un peu baisser la pression”, dit-elle.

“Nous n’avions jamais gagné de trophée avant l’année dernière. Faire le triplé, c’était génial, mais ce n’est pas comme si nous avions gagné beaucoup de trophées – nous avons juste gagné beaucoup l’année dernière.

“Personne ne veut que nous fassions le triplé mais nous ferons ce que nous pouvons. Cela va être très difficile, tout le monde a élevé son niveau de jeu et nous avons une cible dans le dos. Parce que nous l’avons gagné, nous sommes l’équipe à battre.”

La première tentative pour faire tomber les Saints de leur perchoir en Betfred Super League sera pour les champions 2018 de Wigan, dimanche, en direct sur la chaîne Youtube dédiée à la rugby league du Lesport24.

Et attendez-vous à ce que Leeds et York aient faim pour tenter leur chance également. Les Rhinos ont remporté le titre en 2019, un titre qu’ils ont préservé tout au long de la pandémie de 2020 jusqu’à ce que le sport reprenne ses droits avec la victoire de Saints l’année dernière.

“Il y a une prise de conscience ici de ce que nous devons faire pour aller de l’avant et espérer soulever le trophée de la Grande Finale à la fin de l’année”, déclare la star des Rhinos, Keara Bennett.

“Nous avons une équipe très forte et je veux juste sortir avec mes coéquipières, m’amuser et gagner. Je veux gagner cette année. C’est une année importante pour la Women’s Super League avec la Coupe du monde à la fin de l’année. Il y a beaucoup plus de couverture médiatique et les stades sont exceptionnels et c’est ce dont on rêve. Espérons que les supporters nous soutiennent et fassent venir de grandes foules. “

York, qui a échoué de peu en demi-finale de la Challenge Cup, devrait également être un adversaire de taille.

“Nous avons manqué de peu la finale de la Cup et cela nous a donné un coup de pouce pour continuer en Super League”, déclare Tamzin Renouf, l’as de York.

“Nous avons le talent pour remporter les grands matches et peut-être froisser quelques plumes.

“Toutes les femmes qui ont joué en Super League sont une excellente publicité pour le football féminin car elles travaillent très dur et nous avons toutes un emploi à plein temps.

“J’ai commencé à jouer dans la Women’s Super League il y a près de quatre ans et la croissance du jeu a été irréelle. Il est tellement plus grand et meilleur qu’il ne l’a jamais été. “

Ne manquez pas l’action alors que Lesport24 donne le coup d’envoi de notre couverture de la Betfred Women’s Super League 2022 ce dimanche avec une couverture en direct et exclusive de St Helens contre Wigan Warriors sur notre chaîne YouTube dédiée à la Rugby League.

Et l’ouverture de la saison est l’un des nombreux sujets débattus sur le forum.Le premier épisode de notre nouvelle émission mensuelle sur la ligue de rugby féminine, que vous pouvez regarder sur Lesport24 Rugby League à partir de jeudi.