Football

Raul De Tomas, cible d’Arsenal, est la réponse de La Liga à Jamie Vardy

Raul De Tomas, cible d'Arsenal, est la réponse de La Liga à Jamie Vardy
204views

Arsenal aura bientôt besoin d’un attaquant avec Alexandre Lacazette et Eddie Nketiah, tous deux en fin de contrat cet été, et Mikel Arteta aura besoin d’un sérieux soutien avant la campagne 2022-23, avec un avant-centre comme priorité absolue.

Les buteurs sont toujours les plus difficiles à trouver en matière de recrutement. Les agents des joueurs cherchent à déclencher des guerres d’enchères pour capitaliser sur leur part du prix final du transfert. Les Gunners ont essayé de recruter l’un des attaquants les plus en forme d’Europe en janvier, Dusan Vlahovic, mais il est finalement resté en Serie A en rejoignant la Juventus en provenance de la Fiorentina. Le Serbe a rejoint la Vieille Dame pour un montant de 62,8 millions de livres sterling, ce qui, avec la Ligue des champions, ne pouvait être égalé par Arsenal à l’époque.

Plus récemment, le club du nord de Londres s’est montré intéressé par l’attaquant de l’Espanyol Raul de Tomas, l’un des joueurs qui a échappé au Real Madrid, mais son parcours montre qu’il a découvert son sens du but sur le tard. Il réalise une belle saison en Liga et a inscrit son 13e but de la saison lors du derby contre Barcelone le week-end dernier. Dire qu’il a été crucial pour les Perequitos est un énorme euphémisme et une statistique étonnante le prouve.

L’attaquant a été directement impliqué dans 55,1% des buts de l’Espanyol en Liga cette année (13 buts et 3 passes décisives) et il n’est pas surprenant qu’il suscite l’intérêt de la Premier League puisque seul Karim Benzema a plus de buts que lui en championnat cette année. Alors que le club espagnol se morfond en milieu de tableau, la star madrilène prouve qu’il est capable de jouer à un niveau bien plus élevé et si sa forme impeccable se poursuit jusqu’à la fin de l’année 2021-22, il sera probablement inondé d’offres cet été.

La forme de De Tomas n’est pas passée inaperçue dans son pays natal, puisque le sélectionneur espagnol Luis Enrique a fait appel à l’attaquant de la Roja en novembre, suite à la blessure d’Ansu Fati, la jeune superstar du FC Barcelone. Il a déjà obtenu deux sélections en équipe nationale et comme les buts continuent d’affluer, il devrait être appelé le mois prochain pour son seul mérite. À 27 ans, De Tomas est entré dans l’apogée de sa carrière et, bien qu’il ait eu des résultats impressionnants devant les buts à Valladolid, au Rayo Vallecano et maintenant à l’Espanyol, il pourrait également être intéressé par un défi qui lui serait offert à un niveau plus élevé pour lui donner la chance d’améliorer son héritage footballistique.

Son parcours jusqu’à présent a été agréable et même s’il lui a fallu beaucoup plus de temps que prévu pour trouver ses marques dans le football professionnel, il suffit de regarder Jamie Vardy de Leicester City. L’homme qu’Arsenal a essayé désespérément de faire signer en 2016 a prouvé qu’on ne peut pas radier un joueur à un si jeune âge, le développement est différent pour les joueurs et si De Tomas peut avoir un impact similaire à celui de Vardy sur le football, il fournira une autre histoire inspirante au sein du beau jeu.

S’il devait faire le pas et partir pour l’Angleterre, Arsenal serait un défi excitant pour lui. Son compatriote Arteta a construit une équipe bien équilibrée entre l’expérience et la jeunesse, avec beaucoup plus de cette dernière, et bien que l’âge de De Tomas ne suive pas la tendance de la campagne de recrutement actuelle, il ajouterait sans aucun doute une puissance de feu bien nécessaire à l’attaque des Gunners – qui a été leur point faible dans un certain nombre de matchs cette saison. Avec Pierre-Emerick Aubameyang qui a déjà montré la porte à l’Emirates Stadium, il est probable qu’il soit suivi par les deux attaquants seniors restants chez les Gunners et le club devrait idéalement déjà avoir un plan en place pour renforcer ses rangs avant à la fin de la saison.

Peut-être qu’avec De Tomas, ils mettront enfin la main sur leur propre “Jamie Vardy”.